Mar 5, 2017

Posted by | Commentaires fermés sur Des vélos-taxis électriques bientôt produits au Maroc

Des vélos-taxis électriques bientôt produits au Maroc

Des vélos-taxis électriques bientôt produits au Maroc

Après la tenue de la COP 22 sur le sol marocain, à Marrakech en particulier, les investisseurs marocains et étrangers se sont intéressés à une panoplie de nouvelles idées d’ordre écologique. Le Maroc récompense bien ces porteurs de projets qui explorent les différentes pistes du grand plan « Maroc vert » entrepris par le gouvernement. Généralement, c’est sous la bienveillance du Roi Mohammed VI que ses plans sont en train de voir le jour. Mounir Majidi, bras droit du Roi, entreprend dans ses projets à travers sa présidence du holding royal. D’ailleurs, Mr Majidi était parmi les collaborateurs qui ont contribué à la réussite de la COP 22 en favorisant le discours écolo.

Dans le cadre de cette perspective verte, un groupe international vient de lancer un site de production de vélos. Ça vient après la réussite des initiatives d’implantation des vélos écolos par différentes associations durant les journées de la COP.

5000 unités commercialisées au Maroc

Selon un communiqué publié par le groupe international Bike Manufacture (IBMA), un site de production de vélo sera bientôt lancé à Tanger. La production comprend les vélos, les vélos-cargos, les vélos-taxis, les tricycles et les triporteurs. Tous ces produits seront alimentés par batterie électrique ou l’énergie solaire.

Le communiqué indique que l’objectif est d’aboutir à commercialiser entre 3000 et 5000 unités au Maroc à l’horizon 2017. Cependant, la compagnie a insisté sur l’importance de la conception, le développement, la production et la distribution de tous ces produits avec ou sans assistance électrique de 180 à 6000 W. Le groupe vise aussi l’exportation vers les marchés européens et africains. Ceci se passera par des distributeurs et importateurs locaux.

Une station autonome d’énergie solaire

Le communiqué publié par IBMA précise également que le groupe étudie la finalisation de la conception d’une station de recharge complétement autonome à énergie solaire. Cette station sera idéale pour le développement des parcs de location des vélos en libre-service. La même prestation a eu beaucoup de réussite lors de la COP 22.

L’installation de cette station nécessite l’appui de plusieurs partenaires locaux. IBMA compte ainsi se diriger vers les acteurs locaux pour créer des centres de montages sur le continent africain. Avec de telles ambitions, la compagnie cible la commercialisation de 20000 unités en 2017 et 200000 unités à l’horizon 2022. Ce projet vaut un investissement de 15 millions d’euros qui seront partagés sur 2 à 3 ans. Des investisseurs privés vont contribuer au financement.

 

 

Read More
Nov 7, 2016

Posted by | Commentaires fermés sur Le Maroc soutient l’écolabel Clef verte

Le Maroc soutient l’écolabel Clef verte

Le Maroc soutient l’écolabel Clef verte

Depuis plus de dix années, le Maroc envisage et vit une grande restructuration économique et sociale. Les chiffres s’améliorent et le pays attire de plus en plus d’investisseurs étrangers grâce notamment aux programmes de développement établis par la Société nationale d’investissement (SNI) et son président Mr Mounir Majidi qui est considéré comme le premier homme fort du roi Mohammed XI. Désormais, le Royaume chérifien a de nouvelles ambitions et il investit bien les moyens pour réaliser ses rêves les plus fous.  Le projet « Maroc-Vert » retrace déjà cette volonté de changer le pays et l’Afrique puisque le Maroc croit aussi en un modèle de développement continental possible.

Tout miser sur l’économie verte

discours-royal-20-08-14

Des projets colossaux sont entrain de voir le jour au Maroc qui s’est intégré, depuis la dernière décennie, dans une politique de développement responsable en misant sur l’énergie renouvelable et le développement durable. Le plan de faire du Maroc un pays vert est déjà en marche avec l’installation du système d’éclairage public solaire dans quelques communes, la mise en place de moyens de transport public électriques et la préparation d’espaces verts.

Le Royaume, toujours sous la conduite du président de la Holding royale (SNI), vient d’inaugurer la station Noor, le plus grand complexe d’énergie solaire au monde avec une capacité de 580 MW permettant à l’économie marocaine de bénéficier d’un mix énergétique de 40% en 2020 avec des prévisions d’atteindre les 52% d’ici 2030. Ainsi, il y aura un gain de 3,7 millions de tonnes de CO2 par an. Le Maroc avance dans son plan de développement écologique et devient ainsi un modèle pour les autres pays en termes de protection de l’environnement ce qui lui a permis d’avoir l’honneur d’organiser la 22ème édition de la Conférence des Parties s07ur le climat qui aura lieu à Marrakech durant le mois de novembre.

Le Maroc et l’écolabel Clef verte

telecharger

Depuis 2007, le Maroc s’est inséré dans une politique de certification touristique en attribuant à leurs établissements l’écolabel « Clef verte » pour récompenser leur engagement vis-à-vis la protection de l’environnement. C’est par l’intermédiaire de la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement que 80 unités entre hôtels, maisons d’hôtes, villages touristiques, auberges et autres, dont la majorité se trouvant à Marrakech, ont pu obtenu cette certification.

Pour qu’il soit labellisé, un établissement touristique doit remplir certaines conditions qui s’articulent autour de la gestion efficace de l’eau, la gestion de l’énergie, la gestion des déchets, les achats responsables, la politique environnementale, les conditions d’accueil et les efforts de sensibilisation à l’environnement.  Le Maroc a même mis en place des formateurs spécialistes pour soutenir l’effort de ces établissements dans la formation de leur personnel quant à la nécessité de respecter les exigences du label. Ces derniers se sont même engagé à réfléchir autour d’une autonomie énergétique, un processus de recyclage des déchets et des programmes communs de sensibilisation pour les touristes.

Read More
Oct 6, 2016

Posted by | Commentaires fermés sur Tout savoir sur la conférence des parties sur le climat

Tout savoir sur la conférence des parties sur le climat

Tout savoir sur la conférence des parties sur le climat

Dans quelques semaines, Le Maroc organisera la 22ème édition de la conférence des parties sur le climat. La Cop 22 se tiendra à Marrakech du 7 au 18 novembre 2016 pour lutter contre le dérangement climatique.

La COP définition et dates clés ?

cop-22

La COP (« Conference of parties » en anglais) est une conférence organisée sous l’égide des nations unies et qui porte sur le changement climatique.

A l’occasion du sommet de la Terre de Rio de Janeiro, l’Onu a mis en place un cadre d’actions contre le réchauffement climatique CCNUCC (Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques). Depuis 1995, Cette convention réunit les pays ou « parties » et leurs représentants une fois par an, lors du sommet mondial pour lutter contre le dérangement climatique. Les décisions ne sont prises qu’à l’unanimité des parties ou par consensus.

Cette convention sur le climat, reconnait donc l’existence du réchauffement climatique et les conséquences qu’il engendre sur le bien-être des populations et elle donne aux pays industrialisés la responsabilité de les traiter.

La première édition de la COP était à Berlin en 1995. Le protocole de Kyoto a été signé à l’occasion de 3ème édition de la COP, 37 pays développés ont signé pour réduire sur la période de 2002-2012 leurs émissions de 5% en moyenne par rapport aux niveaux de 1990. La COP 18 à Doha a prolongé le Protocole de Kyoto de 2013 à 2020 et les pays se sont engagés à réduire leur émission à 18 %. La mise en place de l’accord de Paris lors de 21e COP.

De la COP 21 à la COP 22

cop21-cop-22

La Cop 21 qui s’est déroulée à Paris en décembre 2015 a dégagé le premier accord universel sur le climat, un accord décrit par certain comme « historique ». L’entrée en vigueur de cette accord nécessite la ratification de 55 pays qui totalisent 55% des émission de gaz à effet de Serre. Cet accord vise de réduire le niveau du réchauffement de la planète à 2 degrés Celsius.  Le gouvernement français a incité les pays signataires à accélérer le processus de ratification face à l’urgence du dérangement climatique.

La chine et les Etats-Unis, les plus gros pollueurs au monde ont ratifié l’accord de Paris. Un pas majeur qui peut accélérer l’application de cet accord avant la 22e COP.

« La COP21 a été la conférence des décisions. La COP22 à Marrakech sera celle des solutions. II s’agit de l’alliance solaire internationale, de la lutte contre la désertification, de la protection les océans et de la définition d’un prix du carbone » a indiqué le chef de gouvernement français, François hollande, lors du débat général de l’assemblée générale de l’ONU

Le Maroc a été choisi pour organiser la 22ème édition de la COP. Cette rencontre écologique se tiendra à Marrakech du 7 au 18 Novembre et elle vise la mise en application de « l’accord de Paris ». Dans ce cadre, le Maroc qui s’affiche parmi les pays les plus écologiques a lancé plusieurs projets en phase avec la COP comme la mise en circulation de 30 bus électriques, la transformation de 22 jardins en parcs écologiques et autres.

L’organisation de ce rendez-vous majeur de l’écologie a été confié à Agence publics de Gérard Askinazi. M. Askinazi est un expert de l’organisation événementielle et il a déjà un bureau au Maroc. L’Agence publics a organisé un nombre d’événements à haut niveau comme l’inauguration du Canal de Suez, les festivités du 70ème anniversaire de L’Unesco.

Le comité de pilotage de la COP22 est sur tous les fronts pour réussir cette édition de la COP. « Le Maroc est très heureux d’accueillir la COP22. Cet événement va accélérer la mise en œuvre du développement durable dans tout le pays. Aujourd’hui, il n’y a pas une collectivité, un territoire, qui n’ait intégré cette problématique », a déclaré « la championne haut niveau » du Maroc, Hakima El Haite.

Read More